Our “Coup de cœur” of Sundance Film Festival 2015 : Sibylle Szaggars Redford

Our “coup de cœur”: Sibylle Szaggars Redford - filmmaker and director - her first contact with the magic of the stage and screen

 It all started in 2011 for a first art project: watercolors created under the monsoon rain in New Mexico.

But, the large-scale works on silk will better represent the symbiosis between the explosion of colors and the drops of rain.

The artist waits for the rain to be included in the creation of the work. It becomes a ritual that binds the true nature of art and the rain, associated with the artist, to create the work.

Rain - it's the unexpected element and the artwork is transformed and defined under the eyes of the artist.

And the project grew in 2013, because the sensitivity of the artist binds and draws on this natural phenomenon - rain - all meanings and all the symbols that have a much deeper resonance. The unique and precious water, the need for backup water as the source of life and prosperity.

A major project, full of symbols and ideas, becomes a performance with the works inspired by rain creating a fascinating setting.

FIELDS OF CREATIVITY .

I FOLLOW MY INSTINCT AND MY HEART AND SOMEHOW IT WORKS OUT AS IT IS SUPPOSE TO.

 

Tell us more about the two shows : 

BOTH SHOWS ARE VERY DIFFERENT FROM EACH OTHER AND WERE MADE SITE SPECIFIC.

IN ALBUQUERQUE - NEW MEXICO MY COLLABORATOR WAS THE ICELANDIC COMPOSER AND MUSICIAN DAVID THOR JONSSON WHO PLAYED THE PIANO ONLY.-

WE WORKED WITH THE NATIONAL DANCE INSTITUTE OF NEW MEXICO AND USED MAINLY STUDENT DANCERS AND ABOUT 61 CHILDREN BETWEEN 5 AND 14 YEARS OLD. THE DANCES WERE MOSTLY ABSTRACT MODERN BALLET! ITHIS PERFORMANCE PIECE WAS A FUND RAISER FOR NDI WHO IS HELPING UNDERPRIVILEGED KID'S GET OFF THE STREETS AND LEARN HOW TO MOVE AND DANCE. AT THE SAME TIME WE WANTED TO RAISE AWARENESS TO OUR PLANTE EARTH.

THIS SHOW TOOK PLACE AT THE HILAND   BLACK BOX THEATRE WITH ABOUT 600 SEATS AND TO CREATE THE STAGE DESIGN WITH MY ART HAS BEEN PERFECT AND ALMOST CAME NATURAL COMPARED TO THE SHOW IN MIAMI.

THE WAY OF THE RAIN MIAMI HAS BEEN INVITED BY THE NATIONAL YOUNG ARTS FOUNDATION - MIAMI -  WHO PRODUCED THIS EVENT.

THE ONLY SPACE THEY COULD PROVIDE WAS AN EMPTY BALLROOM SIZE TENT . 

WE NEEDED TO DESIGN THE PLACEMENT OF THE STAGE AND THE SEATING FOR THE AUDIENCE . STEVE COHEN THE LIGHTING DESIGNER CAME UP WITH A BRILLIANT CONCEPT AND CREATED A STAGE IN THE ROUND WITH THE AUDIENCE SITTING AROUND THE STAGE - LIKE A SHAKESPEAREAN CONCEPT……! HE CREATED THAT WAY ABOUT 12OO SEATS - AND WE HAD A FULL HOUSE!!!

THE 14  LARGE  SILKS WERE HUNG IN A SPIRAL ANDTHE DANCERS WOULD DANCE IN THE ROUND SO TO SPEAK. VERY UNUSUAL !

MY COLLABORATOR MUSICIANS WHERE THREE IN THIS CASE - WILL CALHOUN PERFORMED HIS INDIGENOUS DRUMS AND FLUTES FROM ALL OVER THE WORLD . DAVE EGGAR IS THE MOST AMAZING CELLIST AND PIANIST AND CHUCK PALMER PLAYED THE DRUMS.

I WANTED THEM EXPOSED AND BE PART OF THE STAGE DESIGN SO WE PLACED THEM IN A TRIANGLE OUTSIDE THE ROUND STAGE .

OUR DANCE PERFORMERS WERE HIGHLY EXPERIENCED AND MOSTLY PROFESSIONALS IN THIS CASE . DESMOND RICHARDSON CHOREOGRAPHED MODERN BALLET - BALL ROOM DANCING AND BROUGHT IN 7 BREAK DANCERS AND CREATED A BEAUTIFUL JOURNEY FOR THE AUDIENCE.

 

 How was the experience of working with different teams?

 IT WAS LIKE CREATING A NEW PAINTING ON A NEW  CANVAS EACH TIME!!!

 

How was the collaboration with your husband on the project?

AS ALWAYS - ENCHANTING !!!!!

 

What is the symbolic language of the show and the meanings?

THE CONCEPT IS ABOUT THE BIG BANG THEORY - AIR - WATER - EARTH AND FIRE . THE BEGINNING IS A 6 MIN. PRELUDE OF MUSIC THAT SYMBOLIZES THE BIG BANG - OR THE BEGINNING OF IT ALL AND THE 4 UNIVERSAL ELEMENTS.

THEN AIR IS REPRESENTED BY TWO BALLET DANCERS , WATER BRINGS IN THE BALL ROOM DANCERS AND EARTH AND FIRE IS REPRESENTED BY A COMBINATION OF BALLET AND BREAK DANCERS.

THE TEXT BY ROBERT REDFORD IS BEING READ AFTER FIRE - FIRE THAT DESTROYS BUT ALSO GIVES WAY TO NEW LIFE.

RIGHT AFTER THE READING MY ART RAIN FILM " THE WAY OF THE RAIN "  IS BEING SHOWN - THE CORE OF THIS PERFORMANCE PIECE.

THE END IS A FINALE OF ALL DANCERS TO SYMBOLIZE HOPE AND CONTINUATION OF OUR EXISTENCE. 

 

Explain for us the symbiosis between the main elements: color, sound, movement and words. IT IS ALL ABOUT CREATING TEXTURE AND POWER WITHIN THE ART PERFORMANCE PIECE. 

 

Now that you made the “leap” from painting to multimedia performance and film, are you going to continue on this path and do you have any new projects?

AS AN ARTIST I FEEL I AM  ON A JOURNEY AND A PATH THAT I HAVE TO FOLLOW . I ALWAYS WILL PAINT OR PHOTOGRAPH, NO DOUBT ABOUT THAT.

BUT YES, I AM INTRIGUED WITH MULTIMEDIA PERFORMANCE AND FILM . I LOVE THE ENERGY OF COLLABORATIONS AND WORKING WITH OTHER ARTIST AND THEIR VARIOUS ART FORMS.

I STARTED TO WORK ON MY CONCEPT ABOUT THE "OCEANS" WHICH AGAIN WILL BE A CREATION WHERE I WANT TO INCLUDE MUSIC AND FILM. 

IT WILL BE ANOTHER STATEMENT TO HONOR OUT PLANET EARTH AND ITS BEAUTY!!!

 



TEXTE VERSION FRANÇAISE


Notre « coup de cœur » : Sibylle Szaggars Redford – réalisatrice  et metteuse en scène - son premier contact avec la magie de la scène et du grand écran.

 

Tout a commencé en 2011 pour un premier projet artistique : des aquarelles crées sous la pluie des moussons du Nouveau Mexique.

Mais, des œuvres de grandes dimensions sur soie vont rendre mieux cette symbiose entre l’explosion de couleurs et les goutes de pluie. L’artiste attend la pluie pour l’inclure dans la création de l’œuvre. Cela devient un vrai rituel qui lie la nature à l’art et la pluie s’associe à l’artiste pour créer l’œuvre.

La pluie – c’est l’élément imprévu et l’oeuvre se transforme et se défini sous les yeux de l’artiste.

Et ce projet grandi en 2013, car la sensibilité de l’artiste se lie et puise dans ce phénomène naturel – la pluie – toutes les significations et tous les symboles qui ont une résonance beaucoup plus profonde. L’eau précieuse et unique, la nécessité de la sauvegarde de l’eau : source de vie et de prospérité.

Un projet important, chargé de symboles et d’idées, devient un spectacle ou les œuvres inspirées par la pluie créent un décor fascinant. L’art associé à la musique et à la danse auxquelles s’ajoute la poésie, pour réaliser cette performance happening, cette communion de différents domaines de la création, explosion de couleurs et de sons, apporteur d’espoir. Le spectacle est une véritable œuvre d'art multidisciplinaire et  un message de l’artiste de l'environnement Sibylle Szaggars Redford sur la sagesse de l’homme, symbolisée aussi par l’espoir que les enfants du monde entier représentent.

Présenté pendant le spectacle, le film d’art de 16 minutes The Way of the Rain, devient le symbole de l’engagement pour la sauvegarde de l’eau et dans un sens plus large, de la lutte pour la sauvegarde de la planète.

 

Le  spectacle multimédia « The Way of the Rain  »  a été présenté  pendant le Festival du Film d’ Albuquerque, New Mexique et en collaboration avec Young Arts Foundation Miami. Ce spectacle d'art collaborative, rend hommage à la Terre et ses éléments universels tout en intégrant une performance spéciale par son mari, l’acteur oscars, réalisateur et écologiste Robert Redford.

« The Way of the Rain - Sundance » est présentée a Salt Lake City pendant le Festival du Film Sundance 2015

 

1. Quand et comment avez-vous commencé le processus de création pour la vidéo et la performance « Le Chemin de la Pluie » ?

La vidéo a été crée il y a quelques années dans le haut désert du Nouveau-Mexique pendant les pluies de mousson dans les mois d'été. Ces pluies sont devenues un visiteur timide en raison du déséquilibre des rythmes naturels sur cette terre.

J’ai ressenti un très fort besoin de créer un projet pour honorer et respecter notre planète terre et réalisé que je devais peut-être ajouter autres formes d'art et des artistes à créer une voix plus forte. LE CHEMIN DE LA PLUIE est devenu une collaboration avec les musiciens les plus talentueux des Etats-Unis - comme WILL CALHOUN de Couleur de Vie, DAVE EGGAR et CHUCK PALMER! L’incroyable chorégraphie par DESMOND RICHARDSON et scénographie, éclairage et projection par STEVE COHEN.

Le texte lu par mon mari Robert Redford est un message important pour nous tous sur comment nous devons regarder cette magnifique planète et de réfléchir aux changements que nous avons à faire pour préserver ce qui nous avons. 

 

2. Quel est le principal défi en allant dans de nouveaux domaines de la créativité ?

Je ne suis pas sûre de voir cela comme un défi d’aller dans de nouveaux champs de créativité. Je suis mon instinct et mon cœur et d’une certaine façon cela  fonctionne comme il est supposé.

 

3. Parlez nous encore des deux spectacles.

 Les deux spectacles sont très différents l’un de l'autre et ont été fait à des sites spécifiques.

A Albuquerque – Nouveau Mexique mon collaborateur était le compositeur et musicien islandais DAVID THOR JONSSON qui a joué le piano seul. Nous avons travaillé avec l’Institut National de la Danse  du Nouveau Mexique et principalement utilisé des élèves danseurs et environ 61 enfants entre 5 et 14 ans. Les danses étaient surtout du ballet moderne! Cette performance était faite

pour le NDI qui aide les enfants défavorisés sortir de la rue et apprendre à bouger et danser. En même temps, nous voulions sensibiliser l’audience au sujet de notre planète.

La deuxième performance a eu lieu au Hiland Black Box Theater, qui à environ 600 sièges et pour créer la mise en scène avec mon art dans cet endroit, cela a été parfait et c’est déroulé presque naturellement par rapport a Albuquerque.

Le Chemin de la Pluie de Miami a ete réalisé à l’invitation du La Fondation Nationale des Arts pour les Jeunes – Miami - qui a produit cet évènement.

Le seul espace qu’ils ont pu mettre à notre disposition était une sale de bal vide de la taille d’une tente.

Il a ete nécessaire de concevoir le placement de la scène et les sièges pour le public. STEVE COHEN le concepteur d'éclairage a conçu un concept génial et a créé une scène ronde avec le public assis autour de la scène – comme un spectacle shakespearien ......! Il a créé de cette façon 1200 sièges - et nous avons eu une maison pleine!

Les 14 grands banner en soie ont été suspendus dans une spirale et les danseurs dansaient dans un rond si l’on peut dire. Très unique !

Mes musiciens collaborateurs ont été : WILL CALHOUN tambours et des flûtes autochtones de partout dans le monde, DAVE EGGAR le violoncelliste et pianiste des plus étonnant et CHUCK PALMER qui jouais de la batterie.

Je voulais qu’ils soient vus et font parti de la mise en scène et nous les avons placés en triangle en dehors de la scène ronde.

Les danseurs étaient très expérimentés et la plupart des professionnels dans ce cas. DESMOND RICHARDSON a réalisé la chorégraphie de ballet moderne – Ball room danse  et a introduit sept danseurs de break danse créant ainsi un beau parcours pour le public.

 

4. Comment a été l'expérience de travailler avec des équipes différentes?

 C'était comme créer a chaque fois une nouvelle peinture sur une nouvelle toile !

 

5. Et la collaboration avec votre mari sur le projet?

 Comme toujours – enchanteur !!!

 

6. Quel est le langage symbolique du spectacle et ses significations ?

Le concept est à propos de la théorie du Big Bang - AIR - EAU - TERRE et FEU. Le début est un prélude de 6 minutes de musique qui symbolise le BIG BANG - ou le commencement de tout et les 4 éléments universels.

Ensuite l’air est représenté par deux danseurs de ballet, l'eau est apportée par les danseurs de Ball Room danse et la terre et le feu sont  représentés par une combinaison de ballet  et de break dance.

Le texte est lu par Robert Redford après l'incendie - qui détruit mais aussi cède la place à une vie nouvelle.

Juste après la lecture, mon film d’art "Le Chemin de la Pluie » est montré - le noyau de cette performance.

A la fin, tous les danseurs reviennent sur scène pour le grand finale qui  symbolise l'espoir et la poursuite de notre existence.

 

7. Expliquez - nous la symbiose entre les principaux éléments: la couleur, le son, le mouvement et les mots.

Il s’agit de créer une structure et une force dans l’art de cette performance.

 

8. Maintenant que vous avez fait le « saut » de la peinture à la performance multimédia et le cinéma, allez-vous continuer sur ce chemin et avez-vous d’autres projets ?

En tant qu'artiste, je sens que je suis un voyage et un chemin. Sans aucun doute je vais continuer à peindre et prendre des photos.

Mais oui, je suis intrigué par ses performances multimédias et le cinéma. J’aime l’énergie de la collaboration et de travailler avec d'autres artistes et leurs diverses formes d’art.

J'ai commencé à travailler sur mon concept "OCEANS" qui sera de nouveau une création où je veux inclure de la musique et du cinéma. Ce sera une autre déclaration pour honorer notre planète terre et sa beauté !